Patrick d’Irlande

La fête de la Saint-Patrick arrive bientôt ! C’est pourquoi l’équipe rédactionnelle de Génération Cooking lui dédie cet article, afin que vous puissiez comprendre ses origines, bien souvent inconnues des Français.

Histoire et origines

Votre boutique spécialiste en ustensiles de cuisine s’est d’abord tournée vers l’origine de cette célébration teintée de vert. L’Irlande se situe dans l’archipel des îles britanniques. Sa situation isolée a sans doute été la raison qui empêcha, pendant longtemps, l’empire romain d’étendre son influence par-delà les mers. Son peuple a donc conservé ses croyances celtiques de nombreuses années durant.

Ce n’est qu’en l’an 432 qu’un ancien esclave de cette patrie se rend à nouveau sur le territoire afin de guider le peuple vers le culte du dieu unique. Sur ordre du pape, ce jeune prêtre prouve aux druides et aux autorités influentes de l’île insulaire que sa « magie » est bien plus puissante. Par conséquent, le gouvernement accepte l’autorité de l’église. L’évangélisation du pays permit à ce prêtre d’être sacré évêque en prenant le nom de Patrick d’Irlande.

Toutefois, le peuple garde quelques traits de la tradition celtique et sa religion s’en trouve métissée. Le christianisme irlandais devient alors un mouvement unique. Par exemple, la sainte trinité est assimilée aux trèfles à trois feuilles et devient l’emblème du pays.

Le 17 mars 461, le héros évangélisateur est rappelé auprès du seigneur et est canonisé au rang de saint. C’est à cette date qu’on décide de célébrer chaque année ce jour saint en mémoire du patron des irlandais et des ingénieurs.

 

Photographie de femmes déguisées célébrant la Saint-Patrick.
Photographie de femmes déguisées célébrant la Saint-Patrick

Plus tard, c’est vers le milieu des années 1990 que le gouvernement décide d’utiliser ce jour saint du 17 mars, pour créer un grand festival annuel. Cet événement hors du commun, de par l’énergie considérable déployée pour l’organiser, vise à promouvoir la culture irlandaise. Les premières parades de Dublin rencontrent un vif succès avec près de 675 000 visiteurs pour la session de 2009. Il devient alors un moyen de réunir le peuple irlandais et de démontrer au monde à quel point ce pays regorge de richesses et de créativité.

C’est aussi pour les expatriés un moyen de renouer avec leurs origines et de les partager à l’étranger. Ainsi, cette bacchanale celtique traversa les frontières de l’Irlande. Par conséquent, il est d’usage de faire la fête comme si nous honorions sa sainteté Patrick comme étant le dieu Bacchus, affublé pour l’occasion d’habits verts. Par Belenos, qu’est-ce qu’on s’amuse chez ces païens !

Il est d’ailleurs amusant de savoir que le plus grand festival de la Saint-Patrick se situe à New York. On estime que la communauté irlando-américaine est composée de 33 millions de descendants, soit bien plus qu’en Irlande.

 

Miam, glouglou

Photographie d'un buffet pour la Saint-Patrick.
Photographie d’un buffet pour la Saint-Patrick

Vivre une journée en tant qu’Irlandais devient alors synonyme de plaisirs gastronomiques. C’est en effet l’occasion de déguster de nombreux plats et boissons en particulier alcoolisées. Il sera peut-être difficile de se procurer leurs bières, comme la Murphy’s Irish Stout ou la Harp, mais vous pouvez toujours vous rattraper avec une Guinness, du cidre (tant pis, il sera Normand ou Breton) et en préparant de l’« Irish coffee » fait maison.

Sa préparation est très simple, il vous faudra du café, du whisky, du sucre et de la chantilly. Les quantités sont subjectives mais visez tout de même les proportions suivantes pour un verre : 1/5 de whisky pour trois doses de café et une dose de chantilly. Faites chauffer à feu doux votre dose raisonnable de whisky dans une casserole. Faites fondre deux carrés de sucre dans votre breuvage frémissant. Mélangez jusqu’à dissolution totale du sucre dans le whisky (attention, l’alcool s’évapore très vite). Puis, par couches successives, remplissez votre verre de whisky, de café et de chantilly. Une petite paille pour la présentation finale et le tour est joué (plus le verre est grand, plus c’est impressionnant).

Photographie de cupcakes verts.
Photographie de cupcakes verts

Vous avez aussi la possibilité d’être créatif en inventant des délices sucrés. Par ailleurs, vous pouvez retrouver, sur Génération Cooking, de quoi customiser vos pâtisseries de la Saint-Patrick avec des glaçages de cupcake verts. Et pour les plus imaginatifs d’entre vous, il existe aussi des rouleaux pour pate à sucre afin de décorer vos muffins et autres gâteaux de rubans verts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam